SNAP Canada

Succès

Depuis 1963, nous avons créé plus de deux tiers des aires protégées du Canada. Cela équivaut à environ un demi-million de kilomètres carrés – une superficie plus grande que l’ensemble du territoire du Yukon!

La SNAP Canada reconnaît sa responsabilité envers la réconciliation et la guérison

En tant qu’organisme dédié la conservation de la nature, la SNAP Canada reconnaît que notre passé et notre présent sont profondément ancrés dans les normes et les coutumes découlant de la colonisation européenne du Canada. Nous reconnaissons que nous en sommes aux première étapes d’un important chemin vers la réconciliation, et que nous devons progresser au gré de nos apprentissages. Nous reconnaissons également qu’il ne revient pas aux Canadiens et Canadiennes allochtones de juger de l’efficacité de nos actions. Dans ses efforts visant à protéger les multiples écosystèmes du pays, la SNAP Canada s’engage à oeuvrer dans un esprit de vérité et de réconciliation, en reconnaissant le leadership essentiel des gardiens autochtones qui veillent sur ces terres et ces eaux depuis des temps immémoriaux. Nous sommes résolus à être des partenaires à part entière, et nous comprenons qu’il est de notre responsabilité d’aider les peuples autochtones à préserver les terres et l’eau pour les générations futures, et à faire progresser les priorités communes en matière de conservation en nous appuyant sur les relations, le respect et la réciprocité.

Progrès en matière de conservation

(1ER AVRIL 2021 – 31 MARS 2022)

Alors que le monde continuait à subir les contrecoups de la pandémie mondiale et d’autres bouleversements, le Canada a su rester fidèle à son engagement en matière de conservation.

En avril 2021, avant la présentation du budget fédéral, le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé un investissement de 80 millions de dollars dans ses parcs provinciaux sur une période de trois ans – attendue depuis des décennies, cette augmentation historique du budget est le résultat de nombreuses campagnes menées par la SNAP Colombie-Britannique et d’autres organisations de la province dédiées à la nature.

Quelques jours plus tard, le Canada a consenti le plus important investissement jamais réalisé dans la nature. En effet, dans son budget, le gouvernement fédéral il a alloué un montant sans précédent de 3,2 milliards de dollars à la protection de la nature, démontrant ainsi sa ferme volonté de s’attaquer aux crises interreliées de la perte de biodiversité et des changements climatiques. Dans le cadre de cet investissement majeur, le Canada a consacré 976,8 millions de dollars sur cinq ans à la protection de ses océans et 2,3 milliards de dollars à la protection de ses terres et de ses eaux intérieures, dans la perspective de respecter son engagement à protéger 30 % de ses terres et de ses océans d’ici 2030. Cet investissement historique soutient aussi le programme des gardiens autochtones et l’établissement d’aires protégées et de conservation autochtones, signe de l’importance accordée à la réconciliation.

Parallèlement, la SNAP Canada a également connu des succès dans tout le pays.

Les bonnes nouvelles se sont poursuivies au printemps : les campagnes de sensibilisation de la SNAP Québec ont été fructueuses puisque le Québec s’est engagé à protéger 30 % de sa superficie d’ici 2030. La SNAP Nouvelle-Écosse s’est également réjouie lorsque le gouvernement néo-écossais a annoncé son intention d’établir 61 nouvelles aires protégées partout dans la province. Enfin, après 101 mois de retard, le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne et le ministre de l’Environnement et du Changement climatique ont signé un arrêté ministériel mettant en application l’interdiction de détruire l’habitat essentiel du chevalier cuivré en vertu de la Loi sur les espèces en péril.

Après avoir assuré la préservation de l’habitat d’une petite espèce de poisson, le gouvernement du Canada a exprimé une position ferme concernant les futurs projets d’exploitation du charbon thermique et les projets d’expansion : ils ne sont pas conformes aux engagements nationaux et internationaux du Canada en matière de lutte contre les changements climatiques. Cette déclaration indique clairement que le Canada est déterminé à devenir un chef de file international en matière d’action climatique et de protection de la biodiversité.

Cet engagement a été réitéré lorsque le Canada s’est joint aux autres membres du G7 pour adopter le Pacte pour la nature et ainsi s’engager à stopper et à inverser la perte de la biodiversité d’ici 2030. Les dirigeants du G7 se sont également engagés à mettre en oeuvre ces objectifs à l’échelle nationale, en reconnaissant les peuples autochtones comme des partenaires à part entière dans le processus.

Peu de temps après, la SNAP s’est réjouie de la déclaration par son partenaire de longue date, la Nation crie de Cumberland House, qui a affirmé sa compétence environnementale et économique sur Kitaskīnaw, et la protection de ce territoire, dans une démarche menée par les Autochtones visant à protéger le delta de la rivière Saskatchewan.

Dans les 48 heures qui ont suivi, nous avons pu célébrer une autre victoire : la commission d’examen conjoint de l’Alberta a tenu compte de près de 5 000 lettres de sympathisants de la SNAP et a rejeté le projet de mine de charbon Grassy Mountain de la société Benga Mining Ltd, en application de la Coal Conservation Act. Par la suite, la commission a également rejeté toutes les autres demandes connexes de Benga, en application de la Environmental Protection and Enhancement Act, de la Water Act et de la Public Lands Act.

Au printemps, nous avons publié le rapport intitulé Les notes enfin dévoilées : Un bulletin sur les progrès en protection du territoire au Canada. Dans ce rapport, nous avons évalué les efforts de création d’aires protégées déployés au cours de la dernière décennie par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada, et avons attribué une note à chacun d’entre eux en fonction de leurs contributions et de leurs lacunes. Ce premier bulletin avait pour but de dégager les leçons des réussites et des échecs du passé afin de mieux orienter les initiatives de conservation futures.

À l’automne, nous avons salué la ratification de la motion 101 par une majorité écrasante de délégués de pays et d’organisations non gouvernementales lors du Congrès de la conservation de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Coparrainée et cosignée par la SNAP Canada, la motion reconnaît la nécessité de conserver au moins la moitié de la planète comme moyen de contrer efficacement les crises de la perte de biodiversité et des changements climatiques. Elle souligne également l’importance cruciale de collaborer avec les peuples autochtones et de respecter leurs droits dans toute initiative de conservation, et préconise l’adoption de l’objectif de protéger au moins 30 % des terres et des océans d’ici 2030 dans le cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020.

Après de nombreuses campagnes, la SNAP a célébré une bonne nouvelle pour les caribous de l’Alberta lorsque Parcs Canada, par souci de prudence et à la lumière de données probantes, a décidé de prolonger la fermeture de l’accès à l’arrière-pays pour toute la saison hivernale dans les aires de répartition des hardes de caribous de la Tonquin et de la Brazeau, à Jasper, où cette espèce est en passe de disparaître.

Les bonnes nouvelles ont continué à affluer lorsque le gouvernement du Québec a octroyé 3,3 millions de dollars à la SNAP Québec en soutien à son initiative de conservation menée en collaboration avec les municipalités pour établir des aires protégées et des corridors de conservation qui contribueront à renforcer le caractère représentatif du réseau d’aires protégées, en particulier dans le sud de la province, où la biodiversité est la plus riche et la plus menacée.

Les progrès accomplis dans le cadre des campagnes de protection des milieux terrestres nous ont amenés à nous tourner vers la conservation des milieux marins, qui avait grandement besoin de renforts. Dans notre rapport Portrait des AMP, nous avons présenté une évaluation inédite de la qualité des aires marines protégées (AMP) fédérales du Canada, laquelle a révélé que la moitié de la superficie comptabilisée par le Canada dans ses objectifs de protection marine est, en réalité, faiblement protégée. Cette étude a fait de la SNAP Canada la première organisation à évaluer les AMP fédérales du Canada au regard du Guide des AMP, qui a été élaboré par une équipe internationale de spécialistes, et des normes de protection minimales canadiennes.

Après les élections fédérales de septembre, nous avons félicité le gouvernement pour son engagement renouvelé à protéger 30 % des terres et des océans et à stopper et inverser la perte de biodiversité d’ici 2030, en collaboration avec les peuples autochtones et dans le respect des connaissances traditionnelles. Ce nouvel engagement a permis de raffermir l’intention du Canada de s’attaquer aux crises interconnectées des changements climatiques et de la perte de biodiversité.

Cette promesse de travailler en partenariat avec les peuples autochtones a été confirmée au début de 2022, lorsque le gouvernement de l’Alberta a annoncé l’expansion du parc sauvage Kitaskino Nuwenëné dans le nord de la province. La plus vaste zone de protection de la forêt boréale au monde n’aurait pas été possible sans le leadership de la Première Nation crie Mikisew, partenaire de longue date de la SNAP Alberta nord, qui a proposé la conservation de ce secteur et a collaboré avec l’industrie et le gouvernement provincial depuis 2016 pour y parvenir.

Cette année s’est traduite par des engagements renouvelés vis-à-vis de la collaboration et par des progrès que, nous l’espérons, se poursuivront alors que nous aiderons le Canada à respecter son engagement de protéger 30 % des terres et des eaux du pays d’ici 2030.

Merci pour tout ce que vous avez fait pour soutenir cette décennie de la conservation.

Investissements et volonté politique au service d’une protection permanente de haut qualité

Cette année était sous le signe de l’espoir. Un espoir pour les perspectives de collaboration, d’investissement et de progrès : la réputation du Canada comme chef de file en matière de conservation en dépendait.

Dans notre Bulletin de notes publié au printemps 2021, il était clair que le manque d’engagement et l’inaction de la part des gouvernements provinciaux et territoriaux avait empêché le Canada de réussir à protéger 17 % de ses terres et de ses eaux intérieures conformément à l’échéance de 2020. Nous sommes pourtant restés optimistes, le Canada ayant adhéré au Pacte des dirigeants pour la nature et s’étant ainsi engagé à protéger 30 % de ses terres et de ses océans d’ici 2030. Cet engagement, combiné à un investissement budgétaire historique de 3,2 milliards de dollars consacré à la protection de la nature, envoyait le signe fort que le Canada était prêt à relever un nouveau défi.

Pendant l’année, nous avons vu les provinces prendre des mesures pour mieux protéger le caribou et investir dans l’établissement de corridors de conservation. Nous avons applaudi la Nation crie de Cumberland House lorsqu’elle a déclaré sa souveraineté environnementale et économique sur le delta de la rivière Saskatchewan, ainsi que la protection de ce dernier. Nous avons accueilli l’annonce de la création de la plus vaste zone de protection de la forêt boréale au monde, grâce aux efforts menés par la Nation crie Mikisew en collaboration avec l’industrie et le gouvernement provincial. Enfin, avant la fin de l’année, nous avons vu un réseau d’aires protégées dans le sud du Québec gagner du terrain.

La SNAP Canada s’est toujours appuyée sur des données probantes pour mener ses actions de défense des intérêts, de sensibilisation du public et de mobilisation, le tout dans un esprit de collaboration et de partenariat. Nous sommes convaincus que lorsque les provinces et les territoires soutiennent le leadership autochtone et collaborent les uns avec les autres et avec le gouvernement fédéral, les progrès sont au rendezvous. Nous savons que l’établissement de mesures de protection et de conservation permanentes et de haute qualité est possible si l’on dispose d’investissements soutenus, de volonté politique et d’une coopération entre les parties.

La science est claire. La protection des terres et des océans est vitale dans un monde qui risque de sombrer sous l’effet de la double crise des changements climatiques et de la perte de biodiversité. Le leadership du Canada est essentiel pour contrer ces deux catastrophes mondiales. Comme toujours, la SNAP est déterminée à aider le Canada à respecter son engagement international de protéger 30 % de ses terres et de ses eaux pour qu’il soit un modèle à suivre. Nous pouvons montrer au monde que l’espoir est dans notre nature.

Cordialement,

Sandra Schwartz
Directrice générale nationale
SNAP Canada

Laura Colella
Présidente, conseil d’administration national

[/expand]

Hommage À Nos Donateurs

Nous remercions les personnes, les fondations, les entreprises donatrices, les entreprises partenaires et les organisations qui ont fait preuve de grande générosité au cours de notre exercice 2021-2022 au moyen de dons et de contributions à la SNAP Canada de 1 000 $ ou plus.

Individus

Peter Achuff

Ellen Adelberg

Martha Ainslie

Kate Alexander

Dr. Judith Allanson

Rita E. Anderson

Lorene Archdekin

Susan Archibald

Bruce Bailey

Haak Bakken

J Kevin Barlow

Geoffrey Barrow

Keith Beckley

Diana L. Belhouse

Steve Bews

Michael Bingham

John Blachford

Richard et Fearon Blair

Malkolm Boothroyd

Ralph Boston

Francois et Lisa  Bourgault

Wayne Buhr

Howard Burger

Bruce et Claudia Burns

Winifrede W. Burry

George D. et Martha Butterfield

John M. Calvert

Ken W. et Janet Campbell

Mike Campbell

Brian Carpenter

Dr. Vincent Castellucci et Dr. Lise Bernier

George Cates

Susan Cates

Dr. Nicolas Chagnon

Sarah Chan

Dr. William Cheyne et Dr. Rachel Carver

Dianne Chisholm

Rosaleen Chun

Ron Clark

Catharine Clayton et John Denholm

Michelle Cole

Laura Colella

Daralis J. Collins

Elizabeth Condliffe

Marilyn Cook

Dr. Matthew Cooper

Dudley Cordell

Robert D. Crockford

Bob and Gayle Cronin

Luke Crosby

Elizabeth Cross

Nancy and Leigh Cullen

Sheila Curran

Kelsey Currie

Nadine Currie Jackson

Shahin Dashtgard

Judith R. Davidson et Richard Beninger

Julie Davidson

Rosanne Dawson

Sophie DeCorwin

Lauren Dobell

Barbara Doherty

Mike Downes

Dr. Mary Jean Duncan

Janet et Paul Duval

Erin Eamer

James et Rebecca Ehnes

Victor Elderton

James E. Ellis

Alan Ernst

Alexander Ervin

Hannah Evans

Mark Ewald

Dr. Rachel Fainstein

Thomas R. Fath

Rosemary Feighan

Lorne Fitch

Ryan Fleisher

Sarah Flynn

Greg Fredeen

Leah Fritts

Catherine F. Fuller

Alaric Gair

John Gartner et Loretta Kampeas

Dr. Rosanne Gasse

Patti Gibbon

Susan Gibson

Carol Ann Gingras

John A. Gingrich

Guenther Golchert

Judith Golub

John Grandy et Meg Salter

Bill et Nancy Gray

John et Patricia Gray

Alex Grenzebach

Ben Gross

Ann Guthrie

Alison Hackney

Michael Haden et Johanne Drouin

Vincent et Elizabeth Hamacher

Sarah Hammond

Robinne J. Harcoff

Catherine A. Hardie

Ian Hardman

Gavin Harmacy

Stewart Harris

J. Brian et Elizabeth Haworth

Jacqueline Heard

Ole Q. Hendrickson

Dr. Doris Hessenthaler

Emily Hildebrand

Karen Hindle

D Jean Hopkins

Dr. Suann C. Hosie

Matthew et Aiyana Howatt

Hugues Imbeault-Tétreault

Ronald Innes

Lewis F. et Dale L. Jackson

Gordon James

Sabine Jessen

Dr. Marianne Johnson

Sue Johnstone

Dave Jones

Dan et Catherine Kaloutsky

Kris Kasawski

David W. Keith et Kirsten Anderson

Oliver Kent et Martine Jaworski

Neil Keown

Terry et Andrea Killackey

Robin W. Korthals et Janet Charlton

Robert Kosior

Mélissa Kucbel-Saumier

Robert Kyskan

Lori Labatt

Brian LaDuke

James G. Laidlaw

Charles Lalonde

David et Sally Lang

Jean Langlois

John Lawrence

Terry Layden

Alison LeDuc

Jennifer et Dave Leichnitz

Mark Levison

Wayne Liebau

Erik Lockeberg

Dr. Ann Loewen

Chris et Alison Longson

Alex et Tania Lothian

Jennifer Ludwig

Joel Luet

Sarah Lulman

Ian B. Mackenzie

Marlene P. et Alec MacKenzie

Ian Macleod

Adam Maki

Theodore et Connie Marras

Susan Marrier

Ryan Matheson

W. Maxwell

Donna et Peter Mayor

Patricia McCaig

Sheila et David McCracken

Allan McInnes

Catherine et William McLean

Donald S. McMurtry

Sam et Marie McNaughton

Diana et Duncan McNeill

Patrick et Kimberly McVeigh

Jonathan Mee

Michael Mee

Robert Mee

Jeffrey Mellor

Darrell J. Metka

Lana Mezquita

Dr. Gail et Daniel Michener

Benjamin Mills

Amy Mohr

Cheryl Molland

Fred et Jean Mooi

Sandra Mooibroek

Robert Daniel Moore

Lynn Morgan

Joanne Morrison

Bridey Morrison Morgan

Ken Murray

Drew Myers

Rosemary E. Nation

Susan Naylor

Keith et Phyllis Neufeld

Laura et Colin Newstead Jackson

Rowland Nichol

Joshua Nugent

Philip Nykyforuk

Dr. John et Sylvie O’Driscoll

Roberta Olenick

Catherine Ostler

Janice Palmer

Dr. Janice Pasieka

Dr. Joan Patterson

Paul Pearlman et Stephanie Soulsby

Richard Peckham et Maureen Nowlan

Dennis Perry et Susan Drury

Dr. Tom L. Perry

Wes Peters et Pamela Wright

Alan Philip

Brian et Diane Pinch

Philippe Poirier

Nicholas et Janis Poppenk

Mary Pushie

Dr. Saba Qayyum

Jeffrey Rambharack

Paul et Cindy Ramsden

Ken Richards

Richard B. Richardson

Hugh Richter et Gillian A. Holland

Meredith et Elliot Rodger

Lisa Rogers

Dr. Marion Rogers

Keith et Susan Rogers

Kate Ross

Mark Ross

Jonathan Rothschild

Michael Rudy

Dan Russell

Diane Sabourin

Adolf Saenger

Joan M. Sametz et Christopher Powers

Lea A. Sanderson

Kathy Scalzo

Duncan Scholtz

Tuula Schroderus

Daryl Sexsmith

Bruce Shaw

Doug Shaw

Michael Sherwood

Catherine A. et Robert Shields

Jean Simpson

David S. Sinclair

Jennifer Smith

Sandra Sokoloski

Karen Somerville et Alan Munn

Wendy et Bill Southall

Rodger Spring

Norm Stacey et Mary Hurlburt

Virginia Steel

Dr. Joan Stelling

Andrea et Michael Stewart

James et Barbara Stewart

Michael Stewart

Julie et James Strong

Desna Sulway

James Tasker

Heather Tausig

Patrick Terwoord

David G. Thomson

Richard et Lorna Townell

Donna Tribe

Philip Turnbull

Lynne Tyler

Erik et Gillian Val

Jean-Marie Van Der Maren

April Vande Beek

Diane Volkers

Dr. Nazneem Wahab

Susan J. Weedon

Mavis Wheatcroft

Dr. William Whitelaw

Mary Whitley

Jutta Wiemers

Joshua Wolfe

Dickson Wood

Alison et Stephen Woodley

David and Gail Wright

Peter L. Wright

Terence Wuerz et Jacquelyn Dirks

Brittney Wynnyk

Organismes

Country Day School County Corners

Canards Illimités Canada

Nature Canada

Oceans North

Centraide de l’Est de l’Ontario

Yellowstone To Yukon Conservation Initiative Society

Legs

Succession d’Alexandra Borowiecki

Succession de Teresa Jean Elizabeth Burk

Succession de Gustaf Mike Kelm

Succession de Deborah Kerridge

Succession de Ruth E. Styles

Succession de Colin Young

Entreprises

Air Liquide Canada Inc.

Amer Sports

Arc’teryx

Aventure Écotourisme Québec

Baydome Investments Inc

CanTalk Canada Inc

College Sainte-Anne

Credit Union Central of Manitoba

Dr. Christiaan Avenant Inc

Earth Rated

Ecclesiastical

Emond Harnden

FedEx Corporation

Flyberta Fly Fishing

Harlequin Nature Graphics LTD

IBM Corporate Headquarters

Jam Direct Inc.

KEEN Footwear Canada Inc.

MEC

Muskoka Roastery

New Roots Herbal Inc.

Oakley & Oakley

Outdoor Research Inc

Patagonia

Project: PowHer Play Inc

RBC Wealth Management Canada

Soo Foundry & Machine 1980 Limited

Stealthwear Protective Clothing Inc.

Superfeet Canada

The Body Shop Canada Ltd.

VF Outdoor, LLC (Smartwool)

Water Street Engineering Ltd.

Gouvernement

Emploi et Développement social Canada

Environnement et Changement climatique Canada

Department des pêches et océans Canada

Fondations

444S Foundation

Abundance Canada

Alberta EcoTrust Foundation

Allan and Gill Gray Philanthropies

All One Fund

Alpema Foundation

Aqueduct Foundation

BENEFACTION

Boje Family Fund

Brien Timlin Foundation

Butterfield Family Foundation

Canada Gives

Canadian National Christian Foundation

Canadian Online Giving Foundation

Charitable Impact Foundation

Cinders Fund

Community Foundation for Kingston & Area

CPAWS Fund

Dianne Saxe Non-Endowed Fund

Donner Canadian Foundation

Dr. Rene and Carol Weber Foundation

Earth Rangers Foundation

Echo Foundation/Fondation Écho

Edmonton Community Foundation

Fall Line Initiatives Fund

Ernst and Elfriede Frank Foundation

Fiera Capital Foundation

Gordon and Betty Moore Foundation

Jack MacKenzie Charitable Foundation

James and Phillippa Kerr Fund

Jewish Community Foundation of Montreal

Ken Harris Family Foundation

Lamberton Family Trust Fund

Leacross Foundation

Link Charity Canada Inc.

MakeWay Foundation

MEC Annual Fund

MEC Endowment Fund for the Environment

Metcalf Foundation

Nancy Bradshaw and Robert Brown Fund

Panoram Foundation

Patrick E. Fuller Foundation

PayPal Charitable Giving Fund

Private Giving Foundation

Public Voice Fund

Raschkowan Foundation

RBC Foundation

Resources Legacy Fund

Shamrock Foundation

Small Change Fund

Strategic Charitable Giving Foundation

T/Gear Foundation

The Annual Foundation

The Auxilium Foundation

The Bradstreet Foundation

The Calgary Foundation

The Cardinal Foundation

The Charitable Gift Funds Canada Foundation

The Chawkers Foundation

The Clayton Denholm Family Fund

The Consecon Foundation

The Edith Lando Charitable Foundation

The Fanwood Foundation

The Hindle Family Foundation

The JB Doherty Family Foundation

The John and Sheila Price Family Fund

The Mactaggart Third Fund

The McLean Foundation

The Mireille and Murray Steinberg Family Foundation

The Pew Charitable Trusts

The Schad Foundation

The UK Online Giving Foundation

Tides Foundation

Toronto Foundation

United Jewish Foundation of Greater Toronto

Vancity Community Foundation

Vancouver Foundation

Weppler Family Foundation

Viewpoint Foundation

Winkler Family Foundation

Wilburforce Foundation

Windward Fund

Wyss Foundation

Capacité financière

Cette année encore, l’équipe de la SNAP Canada a fait preuve d’une grande capacité d’adaptation, que ce soit en travaillant à domicile ou en explorant de nouvelles sources de financement pour compléter le soutien généreux de nos donateurs dans un contexte d’incertitude financière liée à la pandémie. Le soutien de nos
donateurs est resté pratiquement inchangé, puisque leur apport à la SNAP Canada s’est chiffré à 11 717 962 dollars, ce qui nous a permis de consacrer 73 % de nos dépenses à la conservation. Nos partenaires et parties prenantes peuvent ainsi avoir l’assurance que la SNAP Canada reste financièrement stable et continue
d’être axée sur sa mission de conservation.

MISE À JOUR DES MONTANTS COMPARATIFS DE L’ANNÉE PRÉCÉDENTE
Dans les états financiers vérifiés de l’année précédente, les contributions grevées d’affectations externes engagées et versées aux sections non constituées en société étaient comptabilisées comme des revenus et des charges de programmes de conservation. Pour respecter la méthode du report de la comptabilisation des
contributions pour les sections non constituées en société, la SNAP Canada a révisé l’état des résultats de l’année précédente afin de retirer des revenus et des charges les sommes versées à ces sections au titre de contributions grevées d’affectations d’origine externe.

Cette modification n’a aucun impact sur les revenus nets ou sur l’actif net. Toutefois, pour l’exercice terminé le 31 mars 2021, les revenus et les charges ont été réduits de 1 780 986 $. Les sommes consacrées exclusivement consacrées aux programmes de conservation ont également été réduites à 75 % (comparativement à 79 % selon le Rapport d’impact de 2021).

Laura Cui
Directrice nationale, Finances

Constuler les états finaciers complets