caribou

Le Caribou et Vous

Lorsque vous protégez le caribou, vous protégez votre futur. Le caribou a besoin de vastes étendues sauvages, qui fournissent l’air et l’eau propres également nécessaires à NOTRE survie. En préservant ce qui reste de l’habitat du caribou dans les forêts boréales du Canada et dans la toundra septentrionale, nous protégeons notre santé ainsi que le mode de vie des peuples autochtones. Par la même occasion, nous ralentissons les effets des changements climatiques, ce qui s’avère vital autant pour nous que pour le caribou.

Passez a l'àction

Demandez la protection du caribou forestier!
Demandez la protection du caribou forestier!
Dites au gouvernement québécois que vous demandez la protection de l'habitat du caribou forestier!
Signez notre pétition

Nouvelles apparentées

15.12.14 Rapport annuel de la SNAP sur la situation du caribou au Canada
29.08.14 Action en justice lancée contre le projet de développement au Parc national Jasper
21.02.14 Attendre dix ans de plus avant de protéger le caribou forestier au Saguenay-Lac-St-Jean?
17.12.13 Le caribou forestier est en péril, selon un récent rapport
23.10.12 La SNAP réagit au programme national de rétablissement du caribou des bois
Voir toutes nouvelles apparentées

À propos du caribou

Le caribou est le plus grand mammifère terrestre de l’Amérique du Nord vivant encore en vastes troupeaux et entreprenant de grandes migrations. Les hardes de caribous qui traversent la toundra septentrionale transforment le paysage apparemment désert en un lieu vivant grâce à leurs bruits de pas et leurs appels. 

Le caribou des bois peut lui aussi transformer le paysage dans la forêt boréale. Ces caribous se déplacent aisément dans les tourbières ainsi qu’en pleine forêt ancienne et s’aventurent souvent en des endroits où même leurs cousins, cerfs et orignaux, ne se trouvent que très rarement. Ces animaux timides nous permettent d’évaluer l’état de santé de nos forêts boréales. On retrouve des populations saines de caribou des bois là où nos forêts boréales sont intactes et en santé. Aux endroits où les forêts sont fragmentées et les écosystèmes perturbés, les hardes sont de plus petite taille ou dans bien des cas, elles ont complètement disparu.

Le caribou occupe une place essentielle dans nos écosystèmes nordiques depuis plus de deux millions d’années. Ils ont façonné et ont eux- mêmes été modelés par les rudes climats et paysages du nord. Ils ont une constitution qui leur permet de survivre là où peu d’autres le peuvent. Depuis des milliers d’années, les prédateurs tels que les loups, les ours, les carcajous et même les humains dépendent du passage régulier des caribous pour combler leurs besoins alimentaires, certains ayant d’ailleurs adapté leurs habitudes de chasses en fonction des migrations du caribou.

Le territoire du caribou en Amérique du Nord était autrefois beaucoup plus vaste qu’il ne l’est aujourd’hui. On a retrouvé des os de caribou jusqu’en Virginie-Occidentale aux États-Unis. Depuis le tournant du 20e siècle cependant, la répartition du caribou est devenue de plus en plus limitée. On rencontrait le caribou des bois jusqu’au sud du parc Algonquin, en Ontario, ainsi qu’en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick jusque dans les années 20. De nos jours, son territoire se restreint aux zones où les forêts sont demeurées intactes et où ils sont moins confrontés aux pressions humaines.

Types de caribous au Canada

Bien que les populations de caribou de l’Amérique du Nord appartiennent toutes à la même espèce, leur apparence et leur comportement ont évolué au cours des millénaires afin d’accroître leurs chances de survie. Par conséquent, les biologistes ont classé le caribou de différentes façons dans le but de faire ressortir leurs points communs et leurs points divergents. L’une de ces méthodes de classement est fondée sur la tendance des caribous à migrer ou à rester dans une même zone. Une autre de ces méthodes classifie les caribous selon les écosystèmes où on les retrouve le plus fréquemment, soit dans la toundra septentrionale, la forêt boréale ou les montagnes.

Le tableau ci-dessous expose une méthode couramment utilisée pour classifier le caribou du Canada :

Caribou des bois Caribou de la toundra Caribou de Peary Caribou de la Porcupine
       
Rangifer tarandus tarandus Rangifer tarandus groenlandicus Rangifer tarandus peary Rangifer tarandus granti
Petit caribou forestier de pelage foncé vivant dans la forêt boréale canadienne et les écosystèmes montagneux. Caribou migrateur vivant dans la toundra, juste au nord du territoire du caribou des bois. Petit caribou migrateur au pelage blanc vivant dans l’Arctique canadien. Caribou migrateur vivant dans le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest. Photo: ©Terry Feuerborn

 

Toutes les hardes de caribou tendent à se déplacer à l’intérieur d’un territoire donné, une zone qui délimite leurs mouvements et leurs activités au courant d’une année. Des scientifiques ont découvert que la distance parcourue par les caribous demeure sensiblement la même d’une année à l’autre, et ce, même au cours de plusieurs décennies. Très souvent, on nomme les hardes en fonction de la zone géographique où ils effectuent leurs déplacements, comme la harde Little Smoky qui se trouve près de la rivière Little Smoky en Alberta.

Caribou des bois

Type Attributs
Caribou des bois On estime que près de 30 000 de ces caribous vivent toujours sur l’ensemble du territoire canadien, principalement au sud de la limite nordique de la forêt boréale (voir la carte). Ils voyagent en petits groupes. Leurs lieux de pâturage en été et en hiver sont rapprochés. Les femelles donnent naissance à leurs petits dans la forêt, à l’abri des prédateurs, et passent plusieurs mois seules avec eux. 
Montagne du nord Population la plus saine de caribou montagnard. Ces caribous vivent dans la forêt boréale et dans les régions montagneuses du nord de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon. Les femelles donnent naissance à leurs petits en altitude afin d’éviter la présence de prédateurs.
Montagne du sud Ces caribous comptent parmi les espèces les plus menacées de disparition au Canada. On les retrouve dans les Rocheuses en Colombie-Britannique et en Alberta, ainsi qu’au sud, en Idaho aux États-Unis (voir carte). Les femelles donnent naissance à leurs petits en altitude pour éviter les prédateurs. 
Montagne du centre Caribou menacé de disparition. On trouve ce caribou sur la frontière entre la Colombie-Britannique et l’Alberta, dans les alentours et à l’intérieur du parc national Jasper. Les femelles donnent naissance à leurs petits en altitude pour éviter les prédateurs.
Forêt de Terre-Neuve La population de ce caribou a atteint un pic de croissance dans les années 90. Depuis 2008, elle a décliné de 60 %. On retrouve ce type de caribou seulement à Terre-Neuve. Ces caribous diffèrent de ceux que l’on retrouve dans le Labrador. Il s’agit d’une espèce qui s’adapte très facilement, certains des individus sont sédentaires et d’autres sont migrateurs.
Atlantique (Gaspésie) Caribou menacé de disparition. Il ne reste approximativement plus que 100 individus. On retrouvait autrefois ce caribou au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et en Nouvelle-Angleterre. On ne le trouve plus qu’au Québec dans la péninsule gaspésienne. Ce type de caribou s’apparente de près au caribou de montagne.
Forêt de Dawson Caribou disparu depuis les années 30. Il vivait dans les îles Haida Gwaii, au nord-ouest de la Colombie-Britannique. Ce caribou n’a pas été capable de s’adapter à l’élévation du niveau de la mer et à la disparition des sources de nourriture.
 

 

Menaces

Le caribou du Canada a survécu à plusieurs périodes glaciaires ainsi qu’à plusieurs désastres naturels tels que les feux de forêt et les infestations d’insectes qui ont disséminé leurs ressources alimentaires. Au cours des dernières années, un rétablissement a pu s’opérer suite à l’arrêt de la chasse intensive. Le caribou est un animal résilient qui est capable de s’adapter à différents environnements.

Toutefois, même les espèces les plus résilientes ne peuvent s’adapter en une seule nuit aux changements dans leur environnement qui mettent directement en péril leurs stratégies de survie. Le faible taux de natalité du caribou indique qu’il ne peut pas se rétablir aussi rapidement que d’autres espèces telles que le cerf.

Les caribous sont vulnérables à la fragmentation de leur territoire, ce qui les expose, pour des raisons variées, à davantage de prédateurs et limite leur accès aux sources de nourriture. Voici ce qui arrive :

1. L’activité humaine fragmente la forêt 2. Les adversaires et les prédateurs s’installent 3. Le caribou disparaît
     
L’exploitation forestière, la construction de routes et les autres formes d’aménagement comme les mines et l’extraction du pétrole et du
gaz fragmentent l’habitat du caribou dans la forêt boréale. Voir la carte des perturbations dans la forêt boréale 

Photo: © Graeme Joseph

Les forêts qui se régénèrent après avoir été perturbées offrent aux orignaux et aux cerfs beaucoup de nourriture, ce qui attire davantage leur principal prédateur, le loup. Les espaces ouverts permettent également aux loups de chasser plus aisément.

Photo: © Mike Beedell/CPAWS

Les loups, en nombre croissant, déciment ou éradiquent les populations locales de caribou des bois, car ceux-ci trouvent de moins en moins d’endroits où trouver de la nourriture et où se mettre à l’abri des prédateurs.

Photo: Seismic line, BC. © Wayne Sawchuk

 

Étant donné que les hardes de caribou des bois font partie de celles vivant le plus au sud, elles sont en première ligne face à la disparition des milieux sauvages. De plus, les changements climatiques ainsi que les désastres naturels comme les feux de forêt et les infestations d’insectes sont susceptibles d’augmenter la proportion de forêts jeunes, ce qui amplifie d’autant les répercussions directes de l’humain sur le paysage.

Travail de la SNAP

La SNAP s’est engagée à obtenir plus de protection de l’habitat du caribou demeuré intact au Canada. Elle se mobilise également pour que soient mises en place des mesures de restauration des habitats perturbés, afin que l’emblématique caribou et nos magnifiques espaces naturels puissent encore composer l’identité de notre pays.

Dans le but de protéger le caribou et son habitat, nous visons à faire protéger de vastes aires des forêts septentrionales, des zones humides et de la toundra, sur tout le territoire canadien.

Partout au Canada, les employés et les bénévoles des sections nationale et régionales de la SNAP travaillent en collaboration avec les gouvernements des territoires et des provinces, le gouvernement fédéral ainsi qu’avec des entreprises progressistes, les communautés locales et les Premières Nations. Le but : mettre en œuvre des mesures de conservation pour les caribous présents en terres publiques, incluant les concessions à des entreprises de l’industrie des ressources.

Nous sensibilisons également le public et publions annuellement un rapport qui rend compte des progrès accomplis en matière de protection des caribous subsistants encore au Canada (voir le dernier rapport).

Ce que nous visons :

  • la mise en place de stratégies efficaces de rétablissement sur le plan provincial et territorial pour les hardes de caribou menacées à l’échelle du Canada;
  • la conception et la mise en œuvre de plans à long terme rigoureux pour toutes les hardes de caribous protégés par la Loi sur les espèces en péril avec comme objectif principal la protection de l’habitat du caribou;
  • des propositions pour la conservation de l’habitat du caribou sur les terres concédées à des entreprises forestières, développées avec des partenaires de l’Entente sur la forêt boréale canadienne ainsi qu’avec des gouvernements provinciaux et les Premières Nations;
  • l’intégration de mesures de conservation du caribou dans les outils de gestion de l’utilisation des terres, telles que les lois régissant la gestion des forêts, la régulation des permis et les méthodes d’évaluation des impacts environnementaux.

Ce que nous avons accompli :

  • l’obtention de meilleurs renseignements et de cartes sur le caribou des bois au Canada;
  • la formulation d’exigences rigoureuses imposées par la Loi sur les espèces en péril pour le caribou des bois (accompli en 2012);
  • la mise en place de stratégies efficaces de rétablissement pour le caribou des bois dans certaines provinces. Voir le tableau ci-dessous pour en apprendre davantage.

État du caribou et actions de la SNAP à l’échelle du Canada

*Veuillez noter que la plupart de ces sites Web sont en anglais seulement.

   

Colombie-Britannique

 

Terre des caribous nordiques, de montagne et des bois. À l’exception de quelques hardes vivant au nord, toutes les hardes sont classifiées comme étant en danger et les populations locales sont en nombre restreint. Aucune loi sur les espèces en péril n’a été adoptée en Colombie-Britannique et aucune mesure légale visant le rétablissement des espèces en danger n’a été adoptée dans cette province. La SNAP section Colombie-Britannique prend part à de nombreux procédés relatifs à la protection de l’habitat des deux écotypes de caribou. Pour en savoir plus 

Yukon

Terre de hardes de caribou de montagne, des bois, de la toundra et de Peary. Bien qu’elles ne soient dotées d’aucun outil légal, les autorités de ce territoire ont reconnu la nécessité d’agir pour protéger le caribou. La SNAP section Yukon travaille actuellement à la protection de territoires tels que le bassin hydrographique Peel, où vivent d’importantes populations de caribou des bois.

Territoires du Nord-Ouest

Terre du caribou des bois, de montagne, de la toundra, de Peary ainsi que d’autres caribous migrateurs. Les caribous des bois et de Peary figurent tous deux sur la liste des espèces en danger de la Loi sur les espèces en péril de ce territoire, et d’autres hardes sont actuellement à l’étude. La section Territoires du Nord-Ouest de la SNAP travaille avec les Premières Nations et d’autres partenaires afin que des aires protégées soient aménagées sur l’ensemble du territoire. Ces aires joueraient un rôle clé dans la protection des caribous
des bois et toundriques. Pour en savoir plus

Alberta

Terre des caribous des bois et montagnards. Bien qu’elles ne soient dotées d’aucun outil légal, les autorités de cette province ont reconnu la nécessité d’agir pour rétablir les espèces. Les sections nord et sud de la SNAP en Alberta travaillent à protéger l’habitat du caribou et invitent le public à soutenir ses campagnes Caribou & You et Stand Up for Jasper. La SNAP participe également à la planification de procédés de conservation du caribou en Alberta par l’entremise de l’Entente sur la forêt boréale canadienne. Pour en savoir plus

Saskatchewan

Terre du caribou des bois. Les autorités de cette province ont reconnu le besoin d’agir pour rétablir les espèces, mais n’ont pas adopté de loi sur les espèces en péril ni aucune mesure légale visant la protection des espèces. La SNAP section Saskatchewan fait partie d’une équipe provinciale de gestion du rétablissement du caribou et s’engage auprès d’entreprises forestières dans la proposition de mesures de conservation, par l’entremise de l’Entente sur la forêt boréale canadienne. Pour en savoir plus

Manitoba

Terre du caribou des bois. Cette harde est sur la liste des espèces en danger de la Loi sur les espèces en péril de la province. La SNAP section Manitoba travaille en collaboration avec des entreprises, les Premières Nations et le gouvernement de la province afin de protéger l’habitat du caribou, en partie grâce à l’Entente sur la forêt boréale canadienne. Elle a également participé au développement d’une stratégie provinciale de rétablissement du caribou qui n’attend plus que sa mise en œuvre. Pour en savoir plus

Ontario

Terre du caribou des bois, incluant les hardes qui passent le printemps et l’été au nord dans la toundra. Toutes les hardes figurent à la liste des espèces en danger de la Loi sur les espèces en péril de cette province. La section Wildlands League de la SNAP travaille en collaboration avec des entreprises, les Premières Nations et le gouvernement de la province à la protection de l’habitat du caribou, incluant une collaboration à l’Entente sur la forêt boréale canadienne et le Forest Stewardship Council. 

Québec

Terre du caribou des bois et du caribou migrateur, ainsi que de la dernière harde apparentée au caribou de montagne en Gaspésie. Le caribou des bois est qualifié de « vulnérable » selon la législation provinciale. La SNAP section Québec travaille en collaboration avec des entreprises, les Premières Nations et le gouvernement de la province à protéger l’habitat du caribou, incluant une collaboration avec le Forest Stewardship Council. Cette section participe aussi à l’élaboration de stratégies provinciales pour les aires protégées et prend part à l’équipe provinciale de rétablissement du caribou. Pour en savoir plus

Terre-Neuve et Labrador

Territoire de populations de caribou des bois. Le caribou des bois est classifié comme étant en danger au Labrador, mais ne l’est pas sur l’île de Terre-Neuve malgré les récentes données indiquant le déclin de la population. La SNAP section Terre-Neuve travaille actuellement à faire inscrire le caribou des bois comme étant « en danger » dans la Loi sur les espèces en péril, à protéger les hardes de caribou Red Wine et Newfoundland Grey River du Labrador qui subissent un déclin rapide, ainsi qu’à encourager le gouvernement terre-neuvien à injecter 15,3 $ millions dans son programme de rétablissement du caribou. Elle se mobilise  également contre le plan quinquennal de coupe forestière de la compagnie Corner Brook Pulp & Paper, qui affecte trois hardes de caribou dans l’ouest de la province. Pour en savoir plus 
   

 

Publications

Le Caribou perd du terrain : passon à l’action! (Decembre 2014)

Ce rapport est notre deuxième revue annuelle sur les progrès dans la conservation de l’habitat du caribou forestier depuis le lancement en 2012 du plan de rétablissement fédéral pour cette espèce, tel que prévu par la Loi sur les espèces en péril (LEP).

Toute Nature, Automne 2007 (Automne 2007)

Sauver la planète en sauvant le caribou?

Toute Nature, Automne 2012 (2012)

L'union fait la force

Fiche de rendement du programme de rétablissement du caribou forestier au Canada (2011)

 La Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP) publie, sous la forme d’un « bulletin scolaire », une évaluation du Programme provisoire de rétablissement du caribou forestier au Canada. Ce bulletin présente notre analyse et propose des améliorations importantes afin de remédier aux lacunes qui risquent de menacer la survie, à long terme, de cette espèce menacée.

Toute Nature, Automne 2010 (2010)

Approches novatrices de la conservation

Voir toutes les publications

SNAP dans les nouvelles

Pour plus d’information visiter delicious.com