pas-dactivites-petrolieres-ou-gazieres-dans-laire-marine-protegee-du-chenal

Pas d’activités pétrolières ou gazières dans l’aire marine protégée du chenal Laurentien.

Une nouvelle aire marine protégée à Terre-Neuve sera ouverte à l’exploration et l’extraction pétrolière et gazière.

Passez à l'action

Aidez-nous à empêcher l’extraction pétrolière et gazière dans une future zone marine protégée située au large de Terre-Neuve.
Aidez-nous à empêcher l’extraction pétrolière et gazière dans une future zone marine protégée située au large de Terre-Neuve.
S’il vous plaît, prenez un instant pour exprimer votre désaccord face à cette proposition en envoyant une lettre au ministre des Pêches et des Océans. Les lettres seront aussi transmises au ministre des Ressources naturelles ainsi qu’au premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador.
Écrire une lettre

Le gouvernement fédéral vient tout juste de désigner une nouvelle zone de protection marine au large des côtes de Terre-Neuve dans laquelle l’exploration et l’extraction pétrolière et gazière seront permises.

L’aire marine protégée du chenal Laurentien constitue une voie de migration importante pour les baleines qui entrent dans le golfe du Saint-Laurent et qui en sortent. Des colonies de corail d’eau froide et de pennatulidés ainsi que de nombreuses espèces de poissons dépendent de cette zone pour leur survie.

Menaces

Alors qu’à peine 1,5 % du patrimoine océanique jouit d’une protection, si minimale soit-elle, il est insensé d’exposer nos aires marines protégées à de telles activités industrielles.

Travail de la SNAP

La situation préoccupe profondément la Société pour la nature et les parcs du Canada. Nos efforts de conservation sont bafoués et un terrible précédent est créé en matière de protection des zones marines au Canada.

Ressources

Consultez le règlement fédéral proposé sur la zone de protection marine du chenal Laurentien