oceans

Océans et eau douce

Le Canada possède le plus long littoral au monde, et son territoire maritime couvre une superficie équivalente à la moitié de celle du pays. Toutefois en ce qui concerne nos écosystèmes marins, l’expression loin des yeux, loin du cœur s’applique très bien. Trop longtemps oubliés, aujourd’hui ils ont besoin de protection. En effet, moins de 1% de notre milieu marin est protégé. De plus, c’est ici que l’on trouve quelques uns des plus grands lacs d’eau douce du monde : la baie Georgienne, le lac Supérieur, le lac Winnipeg, le Grand Lac des Esclaves et le Grand lac de l’Ours. Malheureusement, ils sont aussi menacés.

Passez à l'action

Ajoutez votre voix pour la protection de nos océans!
Ajoutez votre voix pour la protection de nos océans!
Plus de 16 000 personnes ont signé pour appuyer la protection de nos océans. Ajoutez votre voix pour la conservation de nos milieux marins en créant 12 nouvelles aires marines protégées!
Projets en détails | Signez la pétition

Nouvelles apparentées

30.12.15 Si j’avais à décrire 2015 en un mot, je dirais « surprenant ».
31.05.15 Le rapport Océans 2015 de la SNAP souligne les faiblesses associées à la protection des aires marin
04.06.14 Réception à la Colline du Parlement pour le lancement de la publication de notre rapport Océans
02.06.14 Nouveau rapport de la SNAP : le Canada doit plonger la tête la première pour atteindre d’ici 2020
08.04.14 Le 150ième anniversaire… on offre quoi comme cadeau?
Voir toutes nouvelles apparentées

Le Canada possède le plus long littoral au monde, un ensemble extraordinaire d'écosystèmes marins tempérés et arctique ainsi que de gigantesques lacs d'eau douce abritant toujours une importante biodiversité. Mais nos océans, rivières et certains de nos lacs sont en péril. Des formations uniques telles, les bancs de moules barbues se trouvant sur la côte Est et les récifs d'éponges siliceuses sur la côte Ouest ont besoin d'être protégées. La création d'aires marines protégées contribuera à assurer la bonne santé de ces écosystèmes.

Les environnements marins comme ceux d'eau douce bénéficieront de la création de réseaux d'aires marines protégées pour préserver certains habitats naturels et formations uniques de la destruction par certaines activités humaines comme le chalutage ou les forages et l'exploitation d'hydrocarbures au fond des océans et des lacs. Les émissions de CO2 constituent aussi une menace car ils acidifient  et réchauffent l'eau de nos océans et de nos lacs.

À l’approche du 150e anniversaire du Canada, La SNAP exhorte le gouvernement fédéral à intensifier ses efforts en vue d’établir un réseau national d’aires marines protégées (AMP). Cette mesure représenterait une étape essentielle à la conservation de la vie marine et à la durabilité des activités de pêche.

Pour y parvenir, le Canada doit :

1. Agir rapidement pour compléter la créaƟon des aires marines protégées qui sont proposées.

2. Lancer des processus régionaux de planification des AMP afin de permettre de cerner systématiquement des réseaux d'AMP efficaces dans nos trois océans, incluant un vaste sanctuaire marin d'au moins 150 000 km 2 dans chaque océan.

3. Veiller à ce que dans les 13 biorégions du Canada, au moins 30% soit protégé de façon stricte, c’est-à-dire que toute activité non durable de pêche ou d’exploitation des ressources y soit interdite.

En savoir plus

Menaces

La surpêche

De nombreuses études scientifiques confirment que la surpêche est une des menaces les plus sérieuses concernant la santé de nos écosystèmes marins. Visitez le site de SeaChoice et téléchargez notre guide des poissons et fruits de mer durables (en anglais seulement).

Le chalutage

Le chalutage, technique de pêche qui consiste à tirer de lourds dispositifs de pêche sur le fond des océans, affecte grandement les écosystèmes marins. Énormément de poissons et autres organismes marins, non commercialisés, sont tués par le chalutage mais surtout  les fonds marins sont sévèrement dégradés. Un chalutage répété détruit les structures physiques et biologiques fragiles et prévient la régénération des écosystèmes marins.

La pisciculture

Beaucoup d'attention a été mise sur les impacts de l'élevage du saumon. Les bassins d'élevage génèrent de la pollution, propagent des maladies contagieuses aux poissons des lacs et rivières ainsi que des espèces envahissantes notamment des poissons d'élevage eux-mêmes comme par exemple le saumon atlantique qui n'est pas indigène de la côte Ouest. Ces invasions menacent non seulement les espèces de saumon indigènes, mais aussi d'autres esp`ces de poissons, de crustacés et même de mammifères marins.

L’exploration et l'exploitation des ressources naturelles

Les oiseaux de mer, les poissons, les crustacés ainsi que les  œufs et larves de nombreuses espèces marines sont extrêmement vulnérables aux déversements de pétrole, tel que nous l'a encore une fois montré la tragédie du golfe du Mexique en 2010. Afin de préserver nos milieux marins, la SNAP est membre de la Coalition Saint-Laurent et du BC Alliance for the Preservation of the Offshore Oil and Gas Moratorium.

Les changements climatiques

La vie marine en entier - des estuaires aux océans, jusqu'au fonds marins - est menacée par les changements climatiques. Affectées par le déclin de la biodiversité marine, les espèces présentes sont plus vulnérables aux changements que peut subir leur habitat naturel.

Ressources

La carte Seachoice
Quel poisson ou fruit de mer choisir? Sea Choice est un excellent répertoire des poissons issus de pêche durable ou dont l'espèce n'est pas menacée. Visitez leur site et procurez-vous l'application qui vous permettra, grâce à votre téléphone intelligent, de faire des choix éclairés et réellement durables!

Publications

Toute Nature, Printemps 2016 (Printemps 2016)

La nature : une partie de la solution aux chagements climatiques

D’un océan à l’autre : Rapport sur les progrès réalisés dans la protection de notre océan (Juin 2016)

Dans un rapport publié aujourd’hui, la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP) et le Marine Conservation Institute (MCI) révèlent que le Canada, le Mexique et les États-Unis ont encore beaucoup de chemin à faire – individuellement et collectivement – pour atteindre leurs objectifs nationaux et internationaux de protéger au moins 10 % de leur patrimoine océanique.

Rapport annuel de la SNAP : Les aires marines protégées du Canada sont-elles vraiment « protégées »? (Juin 2015)

Ce rapport tente de répondre à la question suivante : « Dans quelle mesure les aires marines protégées du Canada protègent-elles les écosystèmes océaniques des activités industrielles? » La question paraissait assez simple, pourtant y répondre a été plus difficile que nous ne l’avions prévu. Qui plus est, nos constatations sont plutôt inquiétantes.

Toute Nature, Automne 2015 (Automne 2015)

Partenaires pour la conservation: La SNAP et les peuples autochtones oeuvrent de concert à la protection des territories ancestraux.

D’un océan a l’autre: tracer un chemin pour le Canada vers son objectif 2020 (2014)

La moitié de l’oxygène que nous respirons provient des océans, qui couvrent 70 % de la Terre. Les océans régulent également la température de notre planète et nous procurent une importante source de protéines et d’aliments.

Voir toutes les publications

SNAP dans les nouvelles

Pour plus d’information visiter delicious.com