exprimez-vous-aujourdhui-pour-lavenir-des-parcs

Exprimez-vous aujourd’hui pour l’avenir des parcs

Du 9 au 27 janvier, les Canadiens et les Canadiennes ont une occasion sans précédent de définir l’avenir de nos parcs nationaux en participant à une consultation publique nationale. Conformément à la Loi sur l’Agence Parcs Canada, une Table ronde de la ministre doit se tenir tous les deux ans afin de permettre aux Canadiens intéressés de formuler des commentaires et des recommandations sur la façon dont Parcs Canada s’acquitte de son mandat. Pour la première fois, le processus est ouvert au public. La ministre encourage tous les Canadiens à soumettre leurs recommandations au plus tard le 27 janvier 2017.

Nouvelles apparentées

Voir toutes nouvelles apparentées

Selon la loi, les parcs nationaux du Canada sont des aires où la protection de la nature passe avant tout, et où les usagers peuvent profiter et jouir de la nature de manière à laisser les parcs « intacts » pour les générations futures.

En juillet dernier, la SNAP a publié un rapport faisant état d’un changement d’orientation inquiétant dans la façon dont Parcs Canada gère nos parcs nationaux. L’agence s’éloigne en effet de son mandat prioritaire – la  conservation de la nature – pour favoriser les projets commerciaux et touristiques ainsi que le développement d’infrastructures, mettant la faune et les milieux sauvages en danger. Le rapport met en lumière également d’autres enjeux particulièrement problématiques, notamment les compressions budgétaires importantes qui ont affecté les capacités de conservation de Parcs Canada, les changements apportés aux objectifs des programmes et la réduction majeure des occasions de participation publique. En réponse au rapport, la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a fait savoir au public que la Table ronde représenterait l’occasion formelle d’exprimer ces préoccupations et de présenter des recommandations pour y remédier.

Cette consultation publique est l’occasion pour les Canadiens d’aider à la protection des parcs nationaux et de soutenir la création de plus de parcs et d’aires protégées dans tout le Canada.

Cliquez ici pour soumettre vos recommandations à l’occasion de la consultation publique.

Menaces

La vie sauvage lutte pour survivre dans nos parcs nationaux. Selon les données recueillies par Parcs Canada, près de la moitié des écosystèmes qui s’y trouvent sont en moyenne ou mauvaise condition. Les caribous sont menacés dans le parc national de Jasper. Les grizzlis sont en difficulté à Banff. Le parc national Wood Buffalo risque de s’ajouter à la «Liste du patrimoine mondial en péril » en raison des incidences environnementales de barrages hydroélectriques en amont et de projets de mise en valeur des sables bitumineux.

En dépit de la situation, depuis 2012, Parcs Canada a vu sa capacité à déployer des efforts scientifiques et de conservation réduite d’un tiers, ce qui a causé l’effondrement de près d’un tiers de son programme de surveillance écologique.

Dans les parcs nationaux les plus fréquentés au Canada, Banff et Jasper, Parcs Canada a approuvé une série de nouveaux projets d’aménagement touristique qui contreviennent aux politiques conçues spécifiquement pour limiter de tels développements à l’intérieur des parcs. Par exemple, l’agence a approuvé en 2015 la conception d’un important projet d’expansion de la station de ski du lac Louise à Banff, et ce, en dépit du fait qu’il y aura empiètement sur une aire sauvage sous protection légale. En 2016, on a annoncé la création d’un sentier récréatif à Jasper qui traversera l’habitat d’une harde de caribous menacée d’extinction.

Le retrait en 2012 de l’obligation juridique qu’avait Parcs Canada d’effectuer des évaluations environnementales à chaque projet prévu dans les parcs nationaux a facilité le processus d’approbation sans que le public ne soit consulté.

Le gouvernement fédéral actuel s’est engagé à limiter le développement à l’intérieur des parcs nationaux, à se réorienter vers la protection de l’intégrité écologique, à rétablir le financement scientifique, à faire preuve de transparence lors de la prise de décisions et à réinstaurer les processus d’évaluation environnementale.

La Table ronde de la ministre est l’occasion pour tous les Canadiens de faire en sorte que le gouvernement tienne ses promesses !

Travail de la SNAP

La Table ronde de la ministre est une occasion importante pour les Canadiens de définir l’avenir de nos parcs nationaux. La ministre est tenue par la loi de répondre à toutes les recommandations écrites dans les cent quatre-vingts jours suivant leur réception.

Voilà votre chance de demander à la ministre à réorienter le mandat de Parcs Canada en plaçant la conservation de la nature au cœur de ses efforts de gestion et en créant plus de parcs nationaux et d’aires marines nationales de conservation afin de mieux préserver nos terres et nos paysages marins pour les générations à venir.